La ouate de cellulose et l'eau ?

La ouate de cellulose, du fait même qu’elle soit fabriquée à partir de papiers journaux, lui confère une grande capacité à absorber la vapeur d’eau, tout en conservant ses qualités d’isolation thermique intactes. Ainsi, on dit d’un mur isolé en ouate de cellulose qu’il est “perspirant”.

Les qualités hygroscopiques de la ouate de cellulose

Cette capacité à absorber de la vapeur d’eau en grande quantité sans que cette vapeur ne se condense présente aussi l’avantage de retarder considérablement l’apparition d’un point de rosé

Point de rosée

Plus l’isolant enferme de l’air, plus il isole. Si l’eau remplace l’air, alors la capacité isolante du matériau chute considérablement

Pour éviter que la vapeur produite dans une maison fasse baisser les performances thermique d’un isolant, il faut isoler avec un matériau à fort pouvoir hygroscopique telle la ouate de cellulose

Pour ceux qui voudraient décortiquer un peu le phénomène : plus un air est chaud, plus il dispose d’énergie pour maintenir l’eau sous forme gazeuse, donc vapeur. Si cet air subit une augmentation de sa teneur en vapeur d’eau (augmentation de son humidité relative), sa teneur en vapeur va, à un moment, dépasser ses capacités à maintenir l’eau sous forme gazeuse, elle va donc se condenser, c’est l’une des deux causes possibles de la matérialisation d’un point de rosée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *